TEST 15 JOURS

Les promesses de l’IA pour aider les cardiologues à traiter la fibrillation atriale

La fibrillation atriale est l’arythmie la plus complexe et la plus répandue dans le monde. Son opération reste un défi, y compris pour des chirurgiens chevronnés. Plusieurs essais cliniques intégrant de l’intelligence artificielle sont en cours pour améliorer sa prise en charge. Qu’apportent ces solutions jugées prometteuses ? mind Health a posé la question au docteur Jérôme Lacotte, cardiologue et rythmologue au sein de l’Institut Cardiovasculaire Paris Sud (ICPS).

Par Sandrine Cochard. Publié le 15 septembre 2021 à 0h08 - Mis à jour le 21 septembre 2021 à 17h00
Une ablation par IA avec le logiciel VX1 de Volta Medical

L’Institut Cardiovasculaire Paris Sud a intégré l’étude clinique Tailored‐AF portant sur le logiciel d’intelligence artificielle VX1 de Volta Medical. Que change cette approche guidée par l’IA ?

Dr Jérôme Lacotte : Depuis 20 ans que nous faisons de l’ablation de fibrillation atriale persistante, nous sommes convaincus que le traitement doit être individualisé. Mais jusqu’à présent, nous étions extrêmement démunis pour identifier les zones à traiter. Pendant toutes ces années, nous avons travaillé de façon très subjective et non reproductible. Les résultats obtenus par la technique d’ablation classique, qui consiste en la déconnexion des veines pulmonaires,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Entretien

Dominique Pon (Ministère): "D'ici 2 ans, la France sera leader de la e-santé en Europe"

Quatre instituts français de renom lancent un accélérateur de start-up en neurosciences

L’IA moins précise que les radiologues

Keen Eye lance sa nouvelle plateforme basée sur l'intelligence artificielle

Une femme médecin utilise une tablette connectée à l'hôpital
Dossier

Groupements hospitaliers de territoire : de nouveaux enjeux de cybersécurité