TEST 15 JOURS

E-consentement : enjeux et défis d’un marché naissant  

Boosté par la crise du Covid pendant laquelle il a permis de recueillir à distance le consentement des patients, le “e-consent” est peu à peu en train de se structurer en marché. Un an après avoir expliqué ses objectifs et les conditions de sa mise en œuvre, mind Health dresse un premier bilan du déploiement de ces solutions, confrontées au double enjeu de l'acculturation des professionnels et de la compréhension des patients.

Par Romain Bonfillon. Publié le 29 novembre 2022 à 23h01 - Mis à jour le 01 décembre 2022 à 12h28

“Comme pour toute la santé numérique, le Covid a permis une prise de conscience pour essayer de travailler à distance et limiter les activités chronophages, qui nécessitent la présence du patient. Aujourd’hui, nous pouvons réellement parler d’un marché du e-consentement”. Ce constat, dressé par Nesrine Benyahia, fondatrice et CEO de DrData, est en train d’être fait par de nombreux autres acteurs.  

Frédéric Suant, directeur produit e-consentement chez Docaposte.

À l’image de Docaposte, qui après avoir promu sa solution de “e-consentement RGPD” et racheté la solution easy consent de Calimed Santé, vient de lancer une offre globale intégrant le consentement éclairé aux soins. Dès 2021, la filiale du groupe La Poste affichait ses ambitions : faire adopter sa solution par 440 établissements d’ici 2024 (soit 20% des établissements publics et privés à but non lucratif en France). Aujourd’hui, sa solution dédiée au “e-consentement RGPD” est déployée au CHU de Lille et dans 35 établissements du Nord de la France. “Certains d’entre eux vont en 2023 également adopter la partie “consentement médical éclairé”, confie Frédéric Suant, directeur produit e-consentement chez Docaposte. Pour l’heure, à l’échelle nationale, “plusieurs établissements de santé ont déjà adopté la solution easy-consent, d’autres sont actuellement en cours de discussion”, ajoute Frédéric Suant, sans en préciser le nombre.

“Nous allons passer rapidement d’un rapport 90-10, comme actuellement,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind