TEST 15 JOURS

Comment la crise sanitaire a accéléré la valorisation des données de santé en vie réelle aux États-Unis

Alors que depuis plusieurs années la valorisation des données de santé en vie réelle fait l’objet de plus en plus d’attention des acteurs du secteur de la santé depuis plusieurs années, la crise sanitaire mondiale a provoqué un effet d’accélération pour de nombreuses applications. mind Health a assisté à plusieurs conférences et présentations sur les perspectives de ce domaine aux États-Unis et en livre certains enseignements.

Par Anne-Laure MercierAurélie Dureuil. Publié le 01 juin 2021 à 17h37 - Mis à jour le 01 juin 2021 à 17h40

Au niveau mondial, les données de santé représenteraient un volume de 2,3 milliards de giga-octets. Parmi elles, figurent les données en vie réelle ou de vraie vie, c’est-à-dire des données n’étant pas collectées dans un cadre expérimental mais étant générées à l’occasion des soins réalisés en routine pour un patient ou via des objets connectés comme les montres, balances… Elles apportent a priori des informations sur le parcours de soins mais aussi sur la prise en charge des malades dans leur quotidien. Elles intéressent aujourd’hui différents acteurs du secteur tant pour le suivi de l’usage que de l’efficacité des produits de santé, en passant par la recherche médicale (Lire L’Essentiel sur les données de santé de mind Health).

À l’occasion d’une conférence le 10 septembre 2020, l’agence américaine de régulation du médicament (Food & Drug Administration, FDA) a présenté le travail qu’elle effectue sur les données de vie réelle à travers son “real-world evidence program”, dévoilé en décembre 2018, détaillant au passage des cas d’usage. Amy P. Abernethy, alors commissaire adjointe de la FDA (poste qu’elle a quitté en avril 2021), a d’emblée souligné qu’en matière de données de vie réelle “la vérité est que nous apprenons en faisant. (…) J’aime à penser à un système de santé apprenant, dans lequel le soin apporté au patient assis en face de vous est enrichi par tous les patients soignés avant lui et dans lequel la transformation numérique du soin est réinvestie dans une agrégation continue de données. Surtout, plutôt qu’un système de santé national, il s’agit d’un ensemble de systèmes imbriqués à travers les États-Unis et le monde”.

Amy P. Abernethy
ex-commissaire adjointe de la FDA

À l’occasion d’une conférence le 10 septembre 2020, l’agence américaine de régulation du médicament (Food & Drug Administration, FDA) a présenté le travail qu’elle effectue sur les données de vie réelle à travers son “real-world evidence program”,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

De l’usage des preuves en vie réelle dans l’autorisation des DM

Droit Devant

Comment la FDA a l’intention d’intégrer la donnée dans son travail quotidien

Données de vie réelle : la FDA sélectionne quatre projets

Données de vie réelle : la FDA détaille le fonctionnement de son programme Sentinel

La FDA détaille le fonctionnement de son COVID-19 Evidence Accelerator

La FDA entame une collaboration avec la plateforme de données de vie réelle d'Aetion