TEST 15 JOURS

Comment Cegedim Health Data et Kynapse ont exploité la base THIN pour tracker le Covid long

En avril 2022, Cegedim Health Data a l’idée d’explorer sa base THIN (The Health Improvement Patient), qui centralise les données patients de 3000 médecins en France, pour réaliser une étude inédite sur le Covid long. Pour l’accompagner dans cette démarche, complexe, elle fait appel à Kynapse, société spécialisée en data science et dans les données de vie réelle. Les coulisses de cette collaboration qui devrait prochainement étendre l’étude à cinq nouveaux pays en Europe. 

Par Sandrine Cochard. Publié le 05 juillet 2022 à 23h51 - Mis à jour le 12 juillet 2022 à 10h48

Genèse du projet

Cegedim Health Data centralise depuis plusieurs années les données anonymisées remontées par 2000 médecins généralistes et 1000 médecins spécialistes en France dans une base unique: la base THIN (The Health Improvement Patient). En janvier 2022, alors que le sujet du Covid long commence doucement à être documenté, Caroline Eteve-Pitsaer, Directrice Analytics et Customer Success de Cegedim Health Data, et Charlotte Renaudat, directrice médicale de Cegedim Health Data, ont l’idée de faire de cette maladie émergente le sujet de leur étude. “Notre réflexion a été que la base de données THIN est une base de données des soins primaires, des médecins de ville. Or, sauf dans les cas de Covid aigu nécessitant une hospitalisation, le médecin de ville est le premier recours de ces patients présentant des symptômes de Covid long”, explique aujourd’hui Charlotte Renaudat, médecin de formation et épidémiologiste de terrain avec des compétences en recherche clinique.

L’équipe Analytics de Cegedim Health Data a souhaité s’appuyer sur cette base de données européenne pour participer à la progression des connaissances sur le Covid long par la rédaction d’une publication scientifique et montrer deux choses :

  • la robustesse des données de la base THIN, afin qu’elle serve de référence dans les protocoles ou en avant-vente,
  • l’intérêt d’avoir un modèle commun de données entre plusieurs pays.

Explorer les atouts de la base THIN

La base THIN permet de remonter le fil des patients souffrant de Covid long au fil des symptômes et informations médicales renseignés les mois et années précédents par les médecins de ville. Une démarche exploratoire parfaitement adaptée à cette maladie émergente, qui ne faisait pas à l’époque l’objet de consultations spécialisées.

Autre atout de la base THIN : sa représentativité. “Notre base est représentative des patients ambulatoires au niveau de la France et des autres pays couverts.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Le nouvel enjeu des données de vie réelle

Entretien

Stéphane Messika (Kynapse): "Cette alliance permettra de faire émerger des cas d'usages de laboratoire ou start-up"

Création de l’Alliance française des données de vie réelle

Cegedim Santé et Wefight veulent lutter contre l’errance thérapeutique

Cegedim signe un partenariat stratégique avec 3 groupes de protection sociale et acquiert MesDocteurs

Pharmaself24 et MedPoint nouveaux partenaires de Cegedim

Données de vie réelle : Aetion et Cegedim Health Data reconduisent leur partenariat

Cegedim enrichit sa base THIN avec des données italiennes