TEST 15 JOURS

Amaury Martin (Institut Curie) : “Les start-up issues de l’Institut Curie ont levé 148 M€ en 2021”

L'Institut Curie a vu cette année la création de la 28e start-up issue de son programme d’incubation. L’occasion d’en savoir plus sur ce programme original qui associe chercheurs, médecins et partenaires industriels, et de détailler la feuille de route globale de l’institut pour 2022 avec Amaury Martin, directeur adjoint de l’Institut Curie.

Par Sandrine Cochard. Publié le 11 janvier 2022 à 19h00 - Mis à jour le 13 janvier 2022 à 16h34

Quel bilan tirez-vous de l’année 2021 pour l’Institut Curie ?

Nous avons initié un chantier majeur sur le volet valorisation et partenariats industriels de l’Institut Curie en 2016, avec la refonte de la stratégie et la restructuration de la Direction en charge de ces sujets. Aujourd’hui, on en voit les résultats. Les start-up issues de l’Institut Curie ont levé 148 millions d’euros en 2021. Mnemo therapeutics, spécialisé dans les CAR-T cells, a levé 75 M€ à peine deux ans après sa création, Egle therapeutics a levé 40 M€ en série A au bout de 18 mois de création. Surtout, ces start-up grandissent vite : en 2021, Mnemo a embauché 15 personnes à Paris et 15 personnes à New York… et envisage d’en embaucher autant en 2022. Cette société va passer d’un à 80 salariés en deux ans ! Ces réussites illustrent que ce que nous avons mis en place fonctionne et se déploie aujourd’hui.

Avec la création de Ribonexus (ex Aglaia Therapeutics), l’Institut Curie signe le 28e spin-off de son programme d’incubation. Quelle est l’ambition de ce programme ?

L’Institut Curie se compose d’un centre de recherche de renommée internationale et du premier centre de lutte contre le cancer de France. Pour autant, amener une découverte issue de nos laboratoires pour soigner nos malades est impossible sans la contribution essentielle des entreprises pour assurer le développement des produits. Avec ce programme d’incubation, nous cherchons à combler petit à petit le manque que l’on avait dans notre modèle. Il faut bien comprendre qu’il s’agit d’une incubation interne à l’Institut Curie. Nous ne travaillons pas sur les projets des autres. Ce programme est là pour répondre aux demandes de nos personnels,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Partenariat AP-HP & Heath Data Hub : 10 projets pilotes se concrétisent

Entretien

Stéphanie Combes (HDH) : “La présidence française du Conseil de l'Union européenne est une opportunité pour avancer sur les données de santé”

Dossier

Comment les hôpitaux partagent leurs données de santé ?