TEST 15 JOURS

+ d'articles
  • Le plan France médecine génomique 2025 passe à l’échelle industrielle

    Après plusieurs premières années en phase d'amorçage et de test du dispositif, le plan France médecine génomique 2025 qui vise à intégrer la médecine génomique, donc de précision, au sein du parcours de soins, bascule en phase d'industrialisation. Le Centre de référence, d'innovation, d'expertise et de transfert (CRefIX) et de nouvelles pré-indications ont vu le jour, en revanche le Collecteur analyseur de données (CAD) se fait toujours attendre. mind Health fait le point sur les avancées accomplies par les multiples acteurs du plan.

  • Pr Yoram Bouhnik (CTMA) : “Notre application patients Totem4me verra le jour en 2021”

    Finaliste du prix Galien 2020 dans la catégorie e-santé/start-up, CTMA (pour Clinical Trials Mobile Application) a mis au point une application web permettant d'améliorer le recrutement des patients dans les essais cliniques. Son cofondateur et scientific advisor Yoram Bouhnik et son global advisor Pierre Pellier détaillent à mind Health son fonctionnement. Ils partagent également leurs actualités, entre une nouvelle levée de fonds à préparer et une application patients en cours de développement.

  • Les 9 questions pour comprendre et s’approprier l’INS

    À compter du 1er janvier 2021, toutes les données de santé devront être référencées avec l’identité INS. Exit la carte Vitale : l’INS devient la seule identité officielle de l’usager du système de soins. À quelques jours de l’entrée en application de cette obligation, l’un des piliers de la feuille de route du numérique en santé, mind Health propose un mode d’emploi récapitulatif à l’intention des professionnels de santé, des établissements et des éditeurs.

  • Comment Wefight s’appuie sur les industriels et les associations de patients pour ses chatbots

    Créée en 2017, Wefight développe des chatbots pour accompagner les patients atteints de cancer ou de maladies chroniques. La société s'appuie sur les associations de patients et les laboratoires pharmaceutiques pour proposer ces outils en libre accès aux patients. Elle décline ses chatbots nommés Vik pour différentes pathologies et s'attaque depuis 2020 à l'international. mind Health fait le point sur le développement de Wefight et ses perspectives.