TEST 15 JOURS

+ d'articles
  • Les levées de fonds en santé numérique, côté coulisses

    Les fonds d’investissement qui interviennent dans le monde de la santé numérique, qu’ils soient privés ou institutionnels, ont des besoins et des critères de sélection différents. Bien les connaître permet aux start-up d’optimiser leurs chances d’être financées. Nous avons interrogé cinq responsables de ces fonds d’investissement (MACSF, Bpifrance, LBO France, Lauxera Partners et Elaia Partners) pour en savoir plus sur leurs techniques de chasse, leur domaine d’expertise et leurs critères de sélection.

  • Marc Julien (Diabeloop) : “Créer de la confiance avec les investisseurs prend du temps”

    Pour une start-up, une levée de fonds est un moment crucial qu’il faut savoir anticiper. Expert en stratégie de développement et d’investissement, Marc Julien revient pour mind Health sur les fondamentaux d’une levée de fonds réussie, au travers notamment de l’expérience de la start-up grenobloise Diabeloop, dont il est le directeur des opérations.

  • Projet MELLODDY : la collaboration en IA dope la performance des industries pharma

    Financé par l'Union européenne et l'Initiative pour les médicaments innovants (IMI), le projet MELLODDY réunit 10 sociétés pharmaceutiques et 7 partenaires stratégiques autour d’une ambition : s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour collaborer et accélérer la découverte de médicaments. Des premiers résultats dévoilés le 13 juillet 2022 montrent une amélioration des performances prédictives issues des modèles collaboratifs. Explications.

  • Ce que la propriété intellectuelle peut protéger en matière d’intelligence artificielle

    On ne compte plus le nombre de solutions de santé numérique faisant appel à de l’intelligence artificielle (IA). Comme toute innovation, celle-ci doit être protégée, avec certaines spécificités. Mais que doit-on protéger ? Les méthodes ? Les données et / ou leurs bases ? Les algorithmes ou les logiciels ? Les résultats et applications ? mind Health a interrogé plusieurs experts pour expliquer les moyens dont disposent les porteurs de projets d’IA en santé pour protéger intellectuellement leurs solutions.

  • Télésurveillance : un décret attendu, un calendrier jugé “intenable”

    Selon l'article 36 de la LFSS 2022, la télésurveillance médicale devait entrer dans le droit commun le 1er juillet 2022. Or, la publication des décrets d'application a été décalée, sans que ne soit précisé de nouvelle date. Le Snitem (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales) dénonce le flou laissé par cette situation jugée "intenable" pour les patients télésuivis comme pour les industriels du secteur.