TEST 15 JOURS

Salah-Dine Chibout (Novartis) : “Avec le numérique nous serons plus efficaces pour identifier et investir sur de nouvelles cibles”

Big data, modélisation numérique, imagerie… la recherche de Novartis s’appuie sur les nouvelles technologies pour accélérer la découverte de molécules mais aussi pour leur évaluation. Salah-Dine Chibout, responsable Monde des investigations toxicologiques de Novartis et membre de l’IMI (innovative medicine initiative) détaille les projets du NIBR (Novartis Institutes for BioMedical Research) du laboratoire suisse.

Par Aurélie Dureuil. Publié le 16 février 2018 à 16h10 - Mis à jour le 16 février 2018 à 16h10

Pouvez-vous présenter l’activité que vous dirigez chez Novartis ?

Mon domaine d’expertise est la sécurité du médicament. Cela couvre la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques pour lesquelles nous évaluons la toxicité. Puis le développement des produits et les études de toxicologie. Nous intervenons également au moment des essais cliniques. Quand un effet secondaire est rapporté, nous sommes en charge d’expliquer si cela est dû au produit ou à la maladie elle-même. Enfin, nous sommes également sollicités si des effets secondaires sont détectés quand le produit est sur le marché. Nous sommes responsables de la mise en place des études de toxicologie imposées par les autorités réglementaires de par le monde et nous menons en parallèle toutes les études pour dérisquer les molécules. Nous travaillons sur toutes les aires thérapeutiques. Notre groupe est constitué d’un peu plus de 200 personnes en Suisse (Bâle) et aux Etats-Unis (New Jersey et Massachusetts).…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind