TEST 15 JOURS

La crise sanitaire a dynamisé l’activité et la transformation numérique de la communication santé

Les annonceurs du secteur de la santé ont maintenu leurs investissements en communication en 2020 malgré la crise sanitaire et économique. Quel est son impact pour les agences spécialisées et qu'attendre en 2021 ?

Par Mégane Gensous. Publié le 12 avril 2021 à 9h34 - Mis à jour le 13 avril 2021 à 15h52

Sous l’effet de la crise sanitaire et économique, les annonceurs français ont suspendu ou réduit leurs budgets de communication en 2020, à hauteur de 21,6 % par rapport à 2019 selon le BUMP (baromètre unifié du marché publicitaire de l’IREP, Kantar et France Pub). Les annonceurs de la santé, dont l’activité a été rendue essentielle dans ce contexte, sont demeurés actifs. À lui seul, le ministère de la Santé et des Solidarités a par exemple augmenté sa pression publicitaire de 3 368 % l’an dernier selon le top 100 annonceurs de Kantar. …

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur la fréquentation des sites professionnels spécialisés dans la santé en 2020 ?

Sites Internet, applications : quelle stratégie digitale pour les laboratoires pharmaceutiques ?

Mouvement

La délégation santé de l'AACC compte deux nouveaux vice-présidents