TEST 15 JOURS

Mylan mise sur une campagne multicanale pour asseoir sa position dans l’HBP

Débuté en 2017, le projet de campagne de sensibilisation sur l'hypertrophie bénigne de la prostate de Mylan s'appuie aujourd'hui sur des outils numériques (application mobile, site internet et websérie) et traditionnel (communication auprès des médecins). Retour sur cette campagne multicanale dans mind Health.

Par Aurélie Dureuil. Publié le 01 mars 2019 à 18h20 - Mis à jour le 01 mars 2019 à 18h20

Visualisé plus de 2 700 fois sur youtube entre fin septembre 2018 et fin février 2019, le premier épisode de la websérie Very Bad Fuite constitue un des éléments de la campagne de sensibilisation sur l’hypertrophie bénigne de la prostate déployée par Mylan. Une pathologie qui concerne plus de cinq millions de patients en France, selon le laboratoire. L’association française d’urologie signale par ailleurs qu’”environ 1,8 million de patients sont traités médicalement pour des SBAU (syndromes du bas appareil urinaire, entraînés en principe par l’HBP) correspondant à une dépense de 194 millions d’euros environ”.

“Notre mission est de donner accès à des médicaments de qualité. Cela veut dire aussi accompagner les patients sur des sujets de prise en charge. Sur l’hypertrophie bénigne de la prostate,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les campagnes multicanales à l'honneur au Festival de la communication santé

Comment se positionnent les agences de communication spécialisées dans la santé sur le digital ?

Grégory Moses (Mylan) : "Le digital s’inscrit dans la logique d’accompagnement des patients"