TEST 15 JOURS

Michael Lukasiewicz (Roche Pharma France) : “Ma mission consiste à construire des autoroutes de données de santé”

Le directeur médical de la filiale française de Roche Pharma se passionne pour la médecine personnalisée et les données de santé. Michael Lukasiewicz a d’ailleurs dans son périmètre le centre de données médicales créé il y a deux ans, qui se consacre aux données de vie réelle. Pour mind Health, il détaille l’organisation de cette structure et explique comment Roche France essaie de mettre en place un écosystème de santé centré sur le patient.

Par Anne-Laure Mercier. Publié le 28 septembre 2020 à 14h23 - Mis à jour le 08 janvier 2021 à 17h18

Roche Pharma France a ouvert il y a deux ans un centre de données médicales. Avec quelle intention ?

 Au travers de ce centre, Roche essaie d’être l’architecte d’une infrastructure qui permette de démontrer la valeur de l’innovation et de soutenir le système de santé. Des équipes travaillaient déjà sur les données de vie réelle mais nous souhaitions des équipes beaucoup plus intégrées aux aires thérapeutiques pour qu’elles puissent très tôt, dans le développement, anticiper et préparer des plans de génération de preuves (evidence en anglais) en vie réelle qui allaient permettre d’accélérer l’accès à nos innovations, d’optimiser le suivi de nos produits en vie réelle mais aussi de contribuer à la soutenabilité du système de santé. 

Avant, nous gérions des données souvent à la demande des autorités, de façon moins proactive. L’idée là est de devenir plus proactif, de commencer plus tôt dans la génération de données pour comprendre par exemple un besoin non couvert, pour s’assurer qu’on apporte les bonnes informations aux équipes en charge du développement des produits. Auparavant, l’essai de phase III arrivait, sans forcément de visibilité sur les besoins non couverts, et destiné surtout aux États-Unis mais peut être moins en France ou en Allemagne. Nous avons décidé d’investir dans les données de vie réelle parce qu’elles nous permettent de démontrer toute une série de preuves que les essais cliniques ne nous permettent pas d’obtenir, notamment dans les maladies rares ou la médecine personnalisée. Des équipes très intégrées, qui comprennent bien la pathologie, son traitement, les contraintes dans d’autres pays, peuvent apporter les informations qui permettraient d’avoir des essais cliniques répondant aux bonnes questions. 

Comment accélérez-vous l’accès au marché de vos innovations ?

La question est comment en France pouvons-nous générer très tôt les données qui vont manquer pour pouvoir éclairer les processus de décision des autorités de santé ?…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires
Toutes les ressources liées à cet article
Les Personnalités

Directeur médical chez Roche France

Accès à la fiche entière
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Plateforme Internet : Roche France répertorie les essais cliniques en oncologie

Roche et Ramsay Générale de Santé renforcent leur partenariat

Roche s'offre Flatiron pour 1,9 Md $

mouvement

Rémy Choquet intègre Roche Pharma France