TEST 15 JOURS

L’IA en santé peut-elle créer de la valeur ?

Le monde de la recherche clinique et l'avènement des thérapies numériques ont offert à l’intelligence artificielle (IA) des débouchés opérationnels. Malgré tout, la question de la capacité de cette technologie à générer des profits se pose encore, comme l'ont montré les échanges d'acteurs de l'écosystème, lors d’une table ronde organisée le 21 septembre dernier dans le cadre de Pharma HealthTech.

Par Romain Bonfillon. Publié le 27 septembre 2022 à 23h06 - Mis à jour le 27 septembre 2022 à 14h36

L’IA appliquée au domaine de la santé a-t-elle trouvé son modèle économique ? Cela semble être le cas pour la société Sivan Innovation, qui a développé la première thérapie numérique (Moovcare) à avoir obtenu le droit d’être remboursée sur le marché français. Mais Ayala Bliah, sa CEO, rappelle que “l’intelligence artificielle n’est aujourd’hui pas remboursée par l’Assurance maladie. Lorsque nous sommes passés devant la Commission d’évaluation de la HAS (la CNEDiMTS, ndlr), se souvient-elle, il était extrêmement important que l’algorithme soit figé et que ce qui a été démontré dans l’étude clinique ne bouge pas d’un iota”. Un handicap qui, selon elle, pourrait nuire à l’intégration de cette technologie dans des dispositifs médicaux commercialisables, car en l’absence de remboursement, “nous ne savons pas quel pourra être le business model de cette IA”.

Tous les pays n’ont toutefois pas des critères d’évaluation aussi stricts que la France. Présente également en Allemagne, en Espagne et aux États-Unis,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind