TEST 15 JOURS

Les premiers contours de l’application gouvernementale StopCovid 

La mission sénatoriale chargée du suivi de l’état d’urgence sanitaire a auditionné le conseil scientifique Covid-19 sur l’état des travaux sur l’application StopCovid. Son expert en numérique Aymeril Hoang a pu préciser de nombreux points.

Par Anne-Laure Mercier. Publié le 15 avril 2020 à 17h02 - Mis à jour le 15 avril 2020 à 17h02

Ce 15 avril au Sénat, la mission de contrôle sur les mesures liées à l’épidémie de COVID-19 effectuait une série d’auditions sur le projet d’application de traçage numérique StopCovid, mené actuellement par le gouvernement et qui pourrait être l’un des outils accompagnant le déconfinement. Jean-François Delfraissy et Aymeril Hoang, respectivement président du conseil scientifique Covid-19 et membre de ce conseil récemment nommé au titre d’“expert en numérique”, ont ainsi répondu aux questions des sénateurs durant quasiment deux heures. Tous deux ont rappelé que ce projet d’application s’inspire à la fois de ce qui a été réalisé en Corée et à Singapour. “Nous avons regardé un certain nombre de solutions numériques mises en oeuvre dans d’autres pays, indique Aymeril Hoang. Parmi ceux ayant mis beaucoup de moyens humains et technologiques sur cette question d’identification et d’accompagnement des cas contacts, les réponses ont été différentes en Corée,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind