TEST 15 JOURS

Le LIR milite pour davantage d’alliances dans les données de santé

Dans une étude publiée fin avril, l’association des Laboratoires internationaux de recherche (LIR) pointe le retard de la France dans la structuration et l’exploitation des données de santé. Elle plaide pour de plus fortes alliances entre public et privé, et même entre acteurs privés.

Par . Publié le 27 avril 2018 à 15h33 - Mis à jour le 27 avril 2018 à 15h33

L’association des Laboratoires internationaux de recherche (LIR) vient de publier une étude réalisée avec Ernst&Young (EY) sur les données de santé. Selon le rapport, le volume de données de santé produites chaque année dans le monde va être multiplié par 44 d’ici 2020, pour atteindre 2,3 milliards de gigaoctets. “Les quantités de données de vie réelle vont devenir très importantes. Les industriels, seuls ou en partenariat avec des associations de patients ou des établissements, ainsi que les professionnels de santé et les équipements connectés, vont produire de plus en plus de suivi de patients en vie réelle.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind