TEST 15 JOURS

Le Leem dresse un bilan économique de l’industrie pharmaceutique en 2020

Le Leem (Les Entreprises du médicament) vient de sortir son bilan économique de l’industrie pharmaceutique. L’édition 2021 de ce rapport, qui se base sur les chiffres de 2020, dresse un état des lieux des forces et faiblesses des entreprises françaises du secteur. Voici ce qu’il faut en retenir.

Par Romain Bonfillon. Publié le 14 octobre 2021 à 16h49 - Mis à jour le 06 décembre 2021 à 15h04

L’année 2020, en raison de la crise du coronavirus, restera une année noire pour l’économie mondiale, européenne et française. A l’image du fort recul constaté dans la zone euro, le PIB français a chuté de 7,9 %. Dans ce contexte, le chiffres d’affaires de l’industrie française du médicament aura tout de même atteint 62 milliards d’euros, la moitié de ce résultat ayant été obtenu grâce aux exportations. Le chiffres d’affaires sur le marché domestique stagne.

Une dynamique de croissance à l’export

Les exportations de médicaments enregistrent une croissance de 5 %, pour atteindre un montant global de 31,6 milliards d’euros. Il s’agit de la deuxième année consécutive où l’on observe une forte croissance des exportations (+11 % en 2019). Entre 2012 et 2018, la croissance n’était que de 1,9 % en moyenne. Tandis que la balance commerciale nationale fait face à un très lourd déficit (65 milliards d’euros), celle du médicament présente un excédent de 8,4 milliards d’euros. Le secteur du médicament demeure ainsi le 4e plus gros contributeur à la balance commerciale. S’agissant des pays destinataires, les exportations de médicaments vers l’Europe représentent 19,5 milliards d’euros en 2020 (62 % du total). Les États-Unis sont le premier pays destinataire des exportations françaises, devant la Belgique et l’Allemagne.

Des performances à nuancer

Le bon résultat des exportations françaises ne traduit pas pour autant l’excellente santé de notre industrie pharmaceutique. D’après une analyse réalisée annuellement par le Leem, sur les 404 médicaments autorisés en Europe entre 2016 et 2020, seulement 33 sont produits dans l’Hexagone, contre 82 en Allemagne, 68 au Royaume-Uni, 62 en Irlande, 42 en Espagne et 34 en Italie. En étant moins impliquée que ses voisins dans la production de nouveaux médicaments, la France se prive dès lors des exportations dont elle aurait pu bénéficier, et se voit dans le même temps dans l’obligation de les importer, analyse le Leem. En 2020, la France a importé pour 23,2 milliards d’euros de médicaments, soit 13,7 % de plus qu’en 2019. Ces importations proviennent principalement d’Allemagne (14,7%), des Etats-Unis (13,4 %) et d’Irlande (13,3 %).

L’industrie pharmaceutique française en difficulté face à la concurrence

La croissance des pays européens a été supérieure en 2020 à la croissance du marché mondial : en 2019, l’Europe comptait pour 23,2 % du marché pharmaceutique mondial ; en 2020, cette part est de 24 %. La France demeure le deuxième marché européen derrière l’Allemagne. Toutefois, elle voit sa part de marché reculer de 2,2 points en dix ans. Une étude IQVIA, publiée en janvier 2019, confirme cette tendance : la France perdrait deux places à l’horizon 2023, se faisant dépasser par l’Italie et le Brésil (source : «The Global Use of Medicine in 2019 and Outlook to 2023»).

À noter : L’équipe Data de mind Health a mené ces dernières semaines une vaste étude sur les essais cliniques, à partir de l’analyse de la base ClinicalTrials. Retrouvez les 3 épisodes de ce dossier, en cliquant sur les liens ci-dessous :   

1- Quelles technologies innovantes ont été les plus adoptées dans les essais cliniques depuis 2000 ? 

2- Quels industriels se sont le plus emparés des technologies dans leurs essais cliniques ? 

3- Quels acteurs français incluent le plus le numérique dans leurs essais cliniques ?

Les chiffres-clés de l’industrie pharmaceutique française

62 milliards d’euros : chiffre d’affaires réalisé en 2020 par l’industrie pharmaceutique française, dont 50 % à l’exportation.

– 0,55 % : taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires du médicament remboursable sur la période 2015-2020.

8,5 % : excédent brut d’exploitation rapporté au chiffre d’affaires, du secteur pharmaceutique en 2018.

5e position de la France au niveau mondial, mais sa part de marché recule de 2,2 points en dix ans.

31,6 milliards d’euros : montant des exportations de médicaments depuis la France, en 2020.

8,4 milliards d’euros : excédent commercial généré par les échanges de médicaments en 2020 (4e excédent commercial de la France en 2020, et seul secteur à contribuer positivement à l’évolution des exportations)

98 780 personnes : effectif employé directement par les entreprises du médicament en France en 2019

2e rang mondial de la France en nombre d’essais cliniques en lien avec la covid-19.

Toutes les ressources liées à cet article
Les sociétés

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind