TEST 15 JOURS

Comment les industriels de la santé s’approprient l’intelligence artificielle

De l'optimisation des essais cliniques à la pharmacovigilance en passant par la médecine de précision, l'intelligence artificielle se prête à un très grand nombre de cas d'usage. Laboratoires pharmaceutiques et fabricants de dispositifs médicaux multiplient les projets, seuls ou en partenariat avec des startups spécialisées. mind Health revient sur certains de ces projets.

Par La rédaction. Publié le 30 septembre 2019 à 15h20 - Mis à jour le 02 juin 2021 à 11h39

Quarante-six. C’est le nombre de jours qu’il aura fallu à Insilico Medicine et à des chercheurs de l’Université de Toronto, pour créer un “médicament” grâce aux technologies d’intelligence artificielle. La start-up aura, dans un premier temps, développé 30 000 modèles de molécules ciblant une protéine liée à la fibrose. Les chercheurs ont ensuite synthétisé six de ces molécules puis en ont testé deux, la plus prometteuse étant inoculée à des souris. L’article du MIT Technology Review qui évoque ce record rappelle que la mise sur le marché d’un nouveau médicament peut prendre dix ans ans et coûter jusqu’à 2,6 milliards de dollars.

“Cette IA n’a fait que générer des pistes intéressantes et il reste beaucoup de travail pour parvenir au stade de médicament, tempère Alexandre Templier, président et fondateur de Quinten, cabinet de conseil en data science qui compte Ipsen, Servier, BMS, Sanofi, Novartis ou Roche pour références. À partir des banques de données des laboratoires pharmaceutiques renfermant des millions de molécules, l’IA permet de simuler l’action de ces molécules sur les différentes cibles thérapeutiques et même de créer de nouvelles molécules.”

Le développement de molécules n’est pas le seul cas d’usage de l’intelligence artificielle appliquée à la santé. Publié en mars 2018, le rapport de Cédric Villani sur l’IA y consacre un chapitre entier. Selon ses conclusions, les technologies de machine learning et de deep learning ouvrent des “perspectives très prometteuses” pour améliorer la qualité des soins par une prise en charge plus personnalisée, prédictive et sûre (traçabilité). Et l’étude Pipame de juin 2019, intitulée Industrie du futur – enjeux et perspectives pour la filière industries et technologies de santé,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Coup d’envoi pour OncoSNIPE, projet d’IA dans l’oncologie

Oncodesign à l’affût d’acquisitions en bioinformatique

Etudes en vie réelle : où accéder aux données ?

Confidentiels

Top départ pour la création d’une filière sur la médecine de précision

Alexandre Templier (Quinten) : “Nous voulons nous renforcer sur nos deux marchés principaux de la santé/pharma et de la banque/assurance”

Comment les laboratoires pharmaceutiques s’emparent de l’intelligence artificielle

Essais cliniques : améliorer le recrutement des patients avec les outils numériques

Intelligence artificielle : Guerbet et IBM Watson Health entreprennent ensemble un deuxième projet