TEST 15 JOURS

Apple affiche ses ambitions sur le secteur de la santé

Dans un rapport publié le 20 juillet 2022, la société confirme que la santé est un objectif prioritaire de développement pour ces prochaines années. Une manière d’en savoir un peu plus sur sa stratégie sur ce marché.

Par Sandrine Cochard. Publié le 22 juillet 2022 à 15h42 - Mis à jour le 27 juillet 2022 à 17h51

Dans la famille des géants de la Tech qui lorgnent sur le secteur de la santé, Apple semblait ces dernières années être plus en retrait que ces rivaux qui, à l’image de Google et Amazon, ont multiplié en 2021 les initiatives en santé (lire le baromètre exclusif de mind Health). Cette semaine, Amazon a ainsi annoncé l’acquisition future de One Medical, qui ajouterait un réseau de cliniques physiques à son portefeuille de santé qui comprend déjà des appareils portables, une pharmacie en ligne et des soins virtuels.

Mercredi, Apple a répondu en publiant un rapport d’une soixantaine de pages dans lequel elle livre sa vision sur la santé de demain et son rôle sur ce marché prometteur.

Multiplier les fonctionnalités pour couvrir 17 domaines de la santé

Ce rapport pour “mettre la technologie au service de la santé” est intéressant à plus d’un titre. Déjà, il permet de constater qu’Apple entend poursuivre la stratégie qui est la sienne en santé depuis de nombreuses années : développer pour le grand public des fonctionnalités qui adressent de plus en plus la santé. Historiquement, la firme a en effet été la première à préempter le segment du quantified-self. Elle ambitionne aujourd’hui de couvrir un spectre plus large en multipliant les nouvelles fonctionnalités.

Avec les lancements annoncés à l’automne prochain d’iOS 16 et watchOS 9, Apple Watch et iPhone prendront désormais en charge des fonctionnalités dans 17 domaines de la santé et du bien-être, allant de la santé cardiaque au suivi du sommeil, en passant par la santé des femmes, la mobilité ou encore la surveillance de la température corporelle. Apple va ajouter un rappel pour la prise de ses médicaments et de nouvelles fonctionnalités d’entraînement à ses appareils cet automne. “Apple pense que fournir aux individus des informations sur leur santé et leur forme physique leur permet de définir et suivre des objectifs de santé personnels et, si nécessaire, demander conseil et soins à ses prestataires de soins médicaux”, justifie Apple dans son rapport. Une manière aussi de réaffirmer sa position face aux ambitions affichées de Google, dont le lancement cette année de sa première Pixel Watch basée sur la solution Fibit lui permet de chasser sur les terres de la santé connectée.

Devenir un acteur des données de santé

Dans ses cartons, Apple réfléchit également à l’ajout de nouvelles fonctionnalités à l’iPhone pour aider à détecter la dépression ou le déclin cognitif, l’intégration d’un tensiomètre à son Apple Watch ou encore à faire de ses Air Pods un dispositif médical embarquant divers capteurs (température, posture). Apple travaille également sur des technologies telles que la surveillance du glucose et de la pression artérielle qui pourraient arriver plus tard. Bref, Apple voit dans ses appareils les dispositifs médicaux de demain. Un positionnement qui lui ouvre la voie des données de vie réelle, enjeu essentiel du suivi des patients et de la recherche clinique. Rune Labs a d’ailleurs obtenu en juin dernier l’autorisation de la FDA pour utiliser l’Apple Watch comme dispositif de télésurveillance de patients atteints de la maladie de Parkinson.

Dans son rapport publié le 20 juillet, Apple rappelle ainsi que son application Health permet de stocker plus de 150 types de données de santé différents à partir d’Apple Watch, iPhone et d’applications et appareils tiers. Aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, ses clients peuvent même télécharger leur dossier de santé directement dans leur smartphone, grâce au partenariat noué avec 800 structures de soins. Une manière de faire de son application Health un véritable espace de santé personnalisé.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Apple : du quantified self à la médecine personnalisée ?

analyses Dossier

[Étude exclusive] Le bilan des initiatives des GAFAM dans la santé en 2021

Feu vert de la FDA pour la télésurveillance de Rune Labs sur Apple Watch

Google s’appuie sur Fitbit pour sa Pixel Watch