TEST 15 JOURS

350 M€ du Ségur de la santé consacrés à la cybersécurité

Lors de la présentation de la stratégie nationale pour la cybersécurité, le Président de la République Emmanuel Macron a détaillé des mesures spécifiques pour le secteur de la santé. Des annonces qui s’ajoutent à des actions déjà en cours et notamment portées par la cellule Accompagnement cybersécurité des structures de santé (ACSS) au sein de l’Agence du numérique en santé (ANS).

Par Aurélie Dureuil. Publié le 19 février 2021 à 12h51 - Mis à jour le 19 février 2021 à 12h52

Le 18 février 2021, le gouvernement a présenté la stratégie nationale pour la cybersécurité. Si elle concerne en premier lieu les acteurs de la filière cybersécurité avec notamment l’objectif de voir tripler son chiffre d’affaires (passer de 7,3 Mds € à 25 Mds €) et doubler le nombre d’emplois (passer de 37 000 à 75 000) à horizon 2025. Avec un budget d’1 Md € dont 720 M€ de financements publics, la stratégie se décline autour de cinq axes : développer des solutions souveraines de cybersécurité ;…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Cybersécurité : hausse de 20 % des incidents déclarés par les structures de santé en 2019

Philippe Loudenot (Ministères) : “Il n’y a pas eu de recrudescence de cyberattaques"

La cellule Accompagnement cybersécurité des structures de santé répertorie les acteurs proposant gratuitement leurs services

Cybersécurité : lancement d'une campagne de sensibilisation pour les établissements hospitaliers

Les six points clés pour organiser un test d’intrusion de son SI hospitalier

Cybersécurité : comment le CHU de Montpellier a géré une infection virale

Les cinq premières étapes pour assurer a minima la sécurité de son SIH

Pascale Sauvage (Asip santé) : “Tout ce que nous faisons va s’inscrire dans les orientations du plan Ma Santé 2022”