TEST 15 JOURS

Pedro Lucas (Euris) : “Il faut remettre de la transparence dans les solutions cloud dédiées à la santé”

Pedro Lucas est depuis plus de 25 ans à la tête de la division Cloud Santé du groupe Euris, qui a développé un cloud entièrement dédié à la santé connectée. Sa connaissance des infrastructures en nuage nous éclaire sur les solutions "souveraines" ou "de confiance", sur le rôle joué par les acteurs français, sur les raisons du succès des trois grands clouds publics américains… et sur les moyens de répondre à leur position hégémonique.

Par Romain Bonfillon. Publié le 01 mars 2022 à 22h00 - Mis à jour le 08 mars 2022 à 17h20

Nos pouvoirs publics parlent de plus en plus de “cloud de confiance”. Quelle est votre définition ?

“Cloud de confiance” est un terme marketing qui a été repris par les pouvoirs publics pour faire évoluer la notion de cloud souverain. Derrière cette notion, il y a un certain nombre de règles et d’obligations édictées par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et le référentiel SecNumCloud.Mais ce référentiel ressemble un peu à un club privé, au sens où c’est un référentiel créé par un certain nombre d’acteurs, qui coûte très cher et qui a un côté intrusif. Les normes de référence dans notre secteur : ISO 27001 & HDS (Hébergement de Données de Santé) nous demandent de démontrer qu’on respecte les obligations de la norme, mais ne nous imposent pas comment le faire, contrairement à SecNumCloud. Le risque est aussi d’ajouter une norme de plus, là où l’on a déjà beaucoup de mal à faire en sorte que les établissements de santé respectent celles qui existent. Les GHT, par exemple, peuvent depuis peu être exemptés de la certification Hébergeur de données de santé (HDS). Et l’on voudrait leur imposer une exigence plus grande encore ? Il serait bon d’appliquer ce qui existe et d’arrêter de laisser certains contourner les règles,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind