TEST 15 JOURS

Parcours de soins : Comment le GCS francilien s’appuie sur l’outil ViaTrajectoire

Le Groupement de coopération sanitaire d’Ile-de-France (GCS Sesan) a adopté en 2010 l’outil ViaTrajectoire pour l’orientation et l’admission des patients vers les soins de suite et de réadaptation et l’hospitalisation à domicile. Alors que l’organisme ouvre de nouveaux services pour les personnes en situation de handicap, Vincent Charnay-Faure, directeur du projet, revient pour mind Health sur son déroulement et les premiers résultats.

Par Aurélie Dureuil. Publié le 09 septembre 2018 à 20h26 - Mis à jour le 09 septembre 2018 à 20h26

Afin d’améliorer la coordination et l’orientation vers les soins de suite et de réadaptation, le Groupement de coopération sanitaire d’Île-de-France (GCS Sesan) a décidé fin 2009 de déployer l’outil ViaTrajectoire. La région compte près de 240 établissements MCO (médecine, chirurgie, gynécologie-obstétrique) qui représentent environ 31 000 lits et 220 établissements SSR (soins de suite et de réadaptation) affichant une capacité d’environ 18 600 lits. ”ViaTrajectoire a été développé au milieu des années 2000 par les éditeurs des Hospices Civils de Lyon et le GCS Sisra. Cet outil a pour objectif l’orientation des patients vers les soins de suite et de réadaptation. Son utilisation permet de faciliter la gestion des demandes de SSR pour les équipes hospitalières et d’accélérer le transfert des patients dans le bon service. Fin 2009, nous avons décidé de le déployer en Île-de-France et nous avons terminé l’installation en 2013”,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind