TEST 15 JOURS

Le Conseil d’État enjoint le Health Data Hub à prendre des précautions “en attendant une solution pérenne”

Si le Conseil d'État n'exclut pas le risque d'un transfert des données du Health Data Hub aux États-Unis, il refuse de suspendre la plateforme dans l'urgence. 

Par Anne-Laure Mercier. Publié le 14 octobre 2020 à 17h05 - Mis à jour le 08 février 2021 à 17h38

Dans une décision rendue publique ce 14 octobre 2020, le Conseil d’État admet l’existence d’un risque de voir les données personnelles du Health Data Hub transférées aux États-Unis si les services de renseignement américains venaient à en demander l’accès mais il  estime que ce risque “ne justifie pas, à très court terme, la suspension de la plateforme”.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Un arrêté interdit au Health Data Hub tout transfert de données personnelles en dehors de l'UE

La CNIL estime que les données de santé ne peuvent plus être hébergées par des acteurs américains

Health Data Hub : la Cnam demande à la Cnil une "analyse rigoureuse" des conséquences de l'invalidation du Privacy Shield