TEST 15 JOURS

Start-up de la e-santé : près de 400 M€ levés en 2020, en France

En 2020, plusieurs importantes levées de fonds ont eu lieu sur le secteur, qui gagne en maturité. La crise liée à la COVID-19, si elle a freiné les investissements pendant un temps, a surtout été un accélérateur de la digitalisation de la santé. La tendance va se poursuivre dans les années qui viennent.

Par Valérie Moulle. Publié le 26 janvier 2021 à 16h39 - Mis à jour le 28 janvier 2021 à 11h31

Les fonds levés par les start-up françaises de la e-santé ont dépassé 391 millions d’euros en 2020, selon nos estimations, contre 516 M€ un an plus tôt. Il est vrai qu’en 2019, la levée de 150 M€ réalisée par Doctolib (près d’un tiers du total) avait largement contribué à booster les résultats de l’année. A contrario, pour EY, qui n’intègre pas Doctolib dans son champ d’analyse (les contours du secteur restent mal définis), 2020 affiche une progression par rapport à l’année précédente.

Sur la petite cinquantaine de sociétés ayant collecté des fonds (voir la liste complète dans notre espace Data), cinq jeunes pousses ont franchi la barre des 30 M€ : Withings (53 M€), Alan (50 M€), Medadom (40 M€), Robocath (40 M€) et Owkin (39 M€). Parmi elles, seule Medadom réalisait sa première levée. Derrière ce peloton de tête, la fourchette se situe entre 12 et 20 M€ pour les refinancements de quatre entreprises : Stilla Technologies, H4D, CardioLogs et Inato. Au total, 74 % des sommes collectées en 2020 l’ont été par ces neuf sociétés.

Ces start-up appartiennent à 14 activités différentes. En cette année de crise sanitaire, la plus représentée est la télémédecine (Medacom, H4D, Medaviz…) devant la recherche & développement (Owkin, Inato, Kayentis…) et l’aide au diagnostic (Cardiologs, Sensome, Gleamer…).

Effet accélérateur de la crise

Ce montant (391 M€) représente 7,3 % des sommes levées au global par l’ensemble des start-up de la French Tech (5,39 Md €, +7 % par rapport à 2019 selon le bilan 2020 du baromètre EY du capital-risque en France), contre 11 % en 2019. “L’écosystème a bien résisté, après une légère baisse au 1er semestre liée à la crise de la Covid-19. Quant à la e-santé, c’est un des secteurs qui a été le plus résilient en 2020,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Investissements records en 2020 dans le numérique en santé

Jean-Marc Bourez (EIT Health) : “L’enjeu du programme VCoE est d’être capable de proposer à une start-up trois sources de financement en equity”

Le montant levé par les start-up en France se maintient au 1er semestre 2020

Start-up de la e-santé : plus de 500 M€ levés en 2019, en France

Près de 15 Mds $ levés par les start-up du numérique dans la santé en 2018

Start-up de la e-santé : plus de 200 M€ levés en 2018, en France

Année par année, les principales levées de fonds des start-up de l'e-santé

L'open innovation en e-santé