TEST 15 JOURS

Données de vie réelle : l’EMA définit les contours des études sur registre

Au vu de leur intérêt comme “source de preuves en vie réelle”, l’Agence européenne du médicament (EMA) a livré une première version de ses recommandations sur les études sur registre. Elles sont ouvertes à consultation publique pendant trois mois.

Par Anne-Laure Mercier. Publié le 05 octobre 2020 à 18h34 - Mis à jour le 23 novembre 2020 à 12h32

L’Agence européenne du médicament (European Medicines Agency, EMA) a ouvert à consultation publique le 24 septembre 2020 une première version de ses recommandations sur les études sur registre. Pour rappel, les études sur registre évaluent une question de recherche ou une hypothèse à partir des données d’un ou plusieurs nouveau(x) registre(s) ou d’un ou plusieurs registre(s) existant(s) pour le recrutement des patients et la collecte de données. Il peut s’agir d’un essai clinique ou d’une étude non interventionnelle.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Big data : l'EMA publie son programme de travail 2020-2021

COVID-19 : publication d'un guide de l'EMA pour les essais cliniques en cours

Xavier Kurz (EMA) : "L’usage primaire de la plateforme Darwin est d’améliorer le travail et l’efficacité des agences réglementaires"

Comment l'Agence européenne des médicaments intègre le digital dans sa pratique