TEST 15 JOURS

Chahra Louafi (Bpifrance) : “Le capital ne peut pas tout résoudre, il faut un savoir-faire”

Fin 2020, Bpifrance et plusieurs partenaires privés et institutionnels* lançaient le dispositif Santé Numérique qui se déploie autour de trois axes : la création d’une communauté d’acteurs donneurs d’ordre, l’incubateur national d’entrepreneurs et le renforcement du fonds Patient Autonome de Bpifrance, que dirige Chahra Louafi. Elle dresse, quinze mois après le lancement de ce dispositif, un premier bilan.

Par . Publié le 12 avril 2022 à 23h00 - Mis à jour le 12 avril 2022 à 14h43

Qu’est-ce qui a poussé Bpifrance à créer le dispositif Santé Numérique ?

Au cœur du dispositif de Bpifrance se trouve le fonds Patient Autonome, qui a été lancé début 2018. Ce fonds investit, en phase d’amorçage et série A, dans des start-up de la santé numérique qui développent des solutions répondant aux enjeux de santé publique. Mais, au bout de deux ans d’activité, nous nous sommes rendus compte qu’il existait des failles au niveau du marché et que le capital ne pouvait pas tout résoudre. En travaillant avec les donneurs d’ordre de la santé numérique, nous avions remarqué que les entrepreneurs étaient très isolés. Il n’existait pas pour eux de chemin suffisamment clair pour les aider à développer leurs innovations jusqu’à l’accès au marché et les mener jusqu’aux fonds d’investissement. Ces entrepreneurs, comme leur clients donneurs d’ordre, avaient aussi tendance à travailler en silo, sur leur propre verticale, donc sans réelle vision de la chaîne de valeur. Par ricochet, les propositions de valeur qui nous parvenaient étaient partielles et manquaient de vision. Une troisième problématique était celle de l’accès au marché, pas suffisamment fluide, par manque de conduite du changement. Le capital ne peut pas tout résoudre,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind