Financement et politiques publiques  >  Entretiens  >  Stéphane Hasselot (Ociane Matmut) : “Nous mettons en place une participation à l’achat du bandeau Dreem”

Stéphane Hasselot (Ociane Matmut) : “Nous mettons en place une participation à l’achat du bandeau Dreem”



Le groupe mutualiste dévoile ce 4 février 2020 un partenariat avec la start-up française Dreem. Stéphane Hasselot, directeur général adjoint du groupe Matmut et DG d'Ociane Matmut et Amandine Gailly, directrice innovation, stratégie digitale et communication de la complémentaire santé, détaillent cet accord et la stratégie autour des services numériques.

Vous signez aujourd’hui un partenariat avec la start-up Dreem qui a développé un bandeau pour lutter contre les troubles du sommeil. Quel est l’enjeu de cet accord ?

Stéphane Hasselot : Il est connu que le manque de sommeil a de nombreuses conséquences sur la santé. Des maladies chroniques peuvent se déclencher par exemple. Pour un Français sur trois, le manque de sommeil pose de réels problèmes de santé. En France, il faut six à douze mois pour obtenir un rendez-vous dans une clinique spécialisée et c’est assez contraignant car il faut dormir sur place. Nous avions déjà abordé ce problème dans notre offre de coaching en ligne et étions toujours en recherche pour d&e

Il vous reste 993 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Stéphane Hasselot (Ociane Matmut) : “Nous mettons en place une participation à l’achat du bandeau Dreem”