Financement et politiques publiques  >  Actualités  >  La e-santé française marque le pas au CES

La e-santé française marque le pas au CES



L’édition 2020 du CES a perdu un tiers de participants français par rapport à l’année passée, idem du côté des start-up françaises en e-santé. Bpifrance parle de “maturité”, le consultant Olivier Ezratty de “rationalisation des investissements”. Pour autant, le salon de Las Vegas semble rester un tremplin en matière de visibilité.

Le Consumer electronics show de Las Vegas (États-Unis), plus connu sous le nom de CES, se tenait cette année du 7 au 10 janvier. Il a totalisé 170 000 visiteurs en provenance de 160 pays, 250 000 m2 d’exposition répartis sur 11 sites, 4 400 exposants et 250 conférences. Soit sensiblement les mêmes chiffres que la cuvée 2019. En revanche, seules 300 sociétés françaises étaient de la partie, contre 437 l’an passé, dont une cinquantaine se consacrant à la e-sant&eac

Il vous reste 746 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
La e-santé française marque le pas au CES