Pharma et DM  >  Dossiers  >  Start-up de la e-santé : plus de 500 M€ levés en 2019, en France

Start-up de la e-santé : plus de 500 M€ levés en 2019, en France



En 2019, plusieurs grosses levées de fonds ont été réalisées, sur un secteur aux contours encore mal définis. L’écosystème se structure, porté par la réussite de jeunes sociétés. Les investisseurs, qu’ils soient issus du monde de la santé ou du digital, se montrent optimistes quant au potentiel du marché.

Les fonds levés par les start-up françaises de la e-santé ont enregistré une progression spectaculaire en 2019 : selon nos estimations, leur montant a dépassé les 515 M€, contre 230 M€ en 2018. Les sommes rassemblées lors des tours de table sont aussi en hausse, avec six sociétés dépassant le seuil de 30 M€ : Doctolib, Bioserenity, Dental Monitoring, Alan, Hoppen, Diabeloop. Quatre jeunes pousses se situent par ailleurs dans une fourchette comprise entre 10 et 20 M€ : Lifen, Care, Owkin et Visible Patient (voir graphe). Au global, ces dix sociétés représentent près de 83 % des levées sur l’année.

Ces montants sont toutefois à comparer avec ceux investis globalement dans les start-up de la French Tech, qui ont atteint 2,8 Mds € au 1er semestre 2019 (+43 % versus 2018), selon le baromètre EY de l’investissement dans les entreprises innovantes en France. "Sur l’ensemble de l’année 2019, nous visons un cap de l’ordre de 5 Mds €, contre 3,6 Mds € l’année précédente", estime Franck Sebag, associé chez EY. Les fonds investis en e-santé représenteraient donc environ 11 % des investissements dans les start-u

Il vous reste 1813 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Start-up de la e-santé : plus de 500 M€ levés en 2019, en France