Financeurs et acteurs publics  >  Entretiens  >  Philippe Auzimour (Cabinet Branchet) : "Nous incluons dorénavant dans notre garantie le risque cyber"

Philippe Auzimour (Cabinet Branchet) : "Nous incluons dorénavant dans notre garantie le risque cyber"



L’assureur spécialisé dans la responsabilité civile professionnelle médicale des chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens a publié sa cartographie des risques opératoires. L’occasion pour son directeur général Philippe Auzimour de partager sa vision des enjeux liés aux nouvelles technologies numériques mais aussi de détailler les nouvelles garanties autour notamment du cyber-risque.

Vous avez présenté le 14 novembre 2019 la cartographie des risques opératoires avec un regard croisé France/États-Unis. Dans quel objectif ?

Cela fait quatre ans que nous faisions l’exercice avec nos propres chiffres. Nous avons estimé important d’établir ce regard croisé avec les États-Unis qui sont en avance. Cela nous permet d’anticiper certains risques notamment sur les thèmes de l’ambulatoire, du dossier patient informatisé et du cyber-risque.

Quelles tendances avez-vous relevé sur l’ambulatoire ?

Aux États-Unis, 70 % des actes sont réalisés en ambulatoire. Nous n’en sommes pas encore là mais l’ambulatoire augmente et avec nous verrons plus de risques liés à l’ambulatoire. Il faut absolume

Il vous reste 1073 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Philippe Auzimour (Cabinet Branchet) : "Nous incluons dorénavant dans notre garantie le risque cyber"