Services de santé  >  Etudes de cas  >  Comment le Mipih passe d’une messagerie sécurisée à une plateforme de services

Comment le Mipih passe d’une messagerie sécurisée à une plateforme de services



La messagerie sécurisée de santé du Mipih, Medimail, est née d’une initiative entre le GIP et les médecins libéraux d’Occitanie en 2009. Elle est aujourd’hui implantée dans cinq régions de France où les ARS la prennent en charge. Fort de ce succès, le Mipih propose désormais Medipeps, une plateforme d’une dizaine de services de coordination entre la ville et l’hôpital. 

Medipeps et son bouquet de services ont été présentés à l’occasion du salon Health-IT (HIT) de la Paris Healthcare Week le 22 mai 2019. Cette offre du Mipih vise à faciliter le partage et l’échange de données de santé entre la ville et l’hôpital, et ainsi fluidifier le parcours de soins du patient. À l’origine de cette plateforme, a d’abord été conçue une messagerie sécurisée de santé, que le groupement d'intérêt public commercialise depuis 2009. Elle est utilisée aujourd’hui par environ 520 structures (établissements de santé, associations, réseaux de soins…), soit 27 000 comptes à la fois en hôpital et en libéral. “Tous les mois, nous comptons à peu près 180 000 ouve

Il vous reste 1035 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Comment le Mipih passe d’une messagerie sécurisée à une plateforme de services