Services de santé  >  Dossiers  >  Télésurveillance : le programme Étapes peine à démarrer dans l’insuffisance respiratoire malgré de nombreux participants

Télésurveillance : le programme Étapes peine à démarrer dans l’insuffisance respiratoire malgré de nombreux participants



Si la télésurveillance des patients insuffisants respiratoires chroniques compte le plus grand nombre de fournisseurs de solutions autorisés à intégrer le programme gouvernemental Étapes, comparativement aux autres pathologies couvertes, la dynamique d’inclusion des patients se montre faible. Les enjeux de ce projet sont pourtant nombreux, au rang desquels le remboursement de la télésurveillance et de ses dispositifs médicaux.

Après l’insuffisance cardiaque puis le diabète, mind Health se penche sur un autre versant du programme Étapes : celui consacré à la télésurveillance des patients souffrant d’insuffisance respiratoire. Cette expérimentation, démarrée en janvier 2018 avec quatre ans de retard, couvre au total cinq pathologies, avec les porteurs de prothèse cardiaque implantable et les insuffisants rénaux. Au 26 mars 2019, dernier comptage en date de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) qui pilote le projet, 41 fournisseurs ont été autorisés à confronter leur solution technique au cadre de l’expérimentation. Soit la pathologie qui a suscité le plus de mobilisation, le diabète ne comptant “que” 15 fournisseurs et l’insuffisance cardiaque 20. Un paradoxe lorsque le Pr Jésus Gonzalez, coordinateur du groupe de travail GAVO2 (pour assistance ventilatoire et oxygène) au sein de la Société de pneumologie de langue française (SPLF), rappelle qu’“en 2015, quand le ministère de la Santé a voulu lancer des projets de télésurveillance des maladies chroniques, les insuffisants respiratoires chroniques avaient ét&eacut

[1871 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Health

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Health

Abonnez-vous