Pharma et DM  >  Dossiers  >  L’industrie pharmaceutique laisse entrer les start-up RH

L’industrie pharmaceutique laisse entrer les start-up RH



Quelque 500 HR tech ont essaimé ces dix dernières années, y compris sur le marché pharmaceutique. Ces start-up d’un nouveau genre sont principalement axées sur l’optimisation des fonctions des services des ressources humaines, grâce à une intelligence artificielle. Clustree, Data4job, Teach on Mars, Skilters, l’originale CodinGame et le cabinet Akoya Consulting témoignent pour mind Health.

Si celles que l’on nomme les “HR tech”, ces start-up proposant des solutions digitales aux services des ressources humaines, s’implantent encore difficilement à l’hôpital (lire mind Health n° 48), elles ont en revanche bel et bien intégré le secteur de l’industrie pharmaceutique et des dispositifs médicaux, laboratoires ou façonniers. Soit la perspective de toucher entre 100 et 130 000 salariés employés par 800 entreprises, selon les derniers chiffres du Leem (Les Entreprises du médicament), dans un secteur réputé recruter près de 10 000 personnes chaque année. Apparues au début des années 2010, ces HR tech seraient environ 500 à offrir aujourd’hui en France qui du mobile learning, qui des outils de sourcing ou de matching, qui du gaming…

Pour Akoya Consulting, qui dresse chaque année une cartographie des HR tech à l’occasion de son événement Akoya Start You Up et s’est historiquement implanté sur le secteur pharmaceutique (Sanofi, Servier, Pfizer, Roche, Novartis…), cette industrie “présente

Il vous reste 1861 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
L’industrie pharmaceutique laisse entrer les start-up RH