Services de santé  >  Entretiens  >  Philippe Coatanea (Ordre national des pharmaciens) : “Le pharmacien a une légitimité à pouvoir collecter des données”

Philippe Coatanea (Ordre national des pharmaciens) : “Le pharmacien a une légitimité à pouvoir collecter des données”



Forts de leur dossier pharmaceutique, hébergé par Docaposte, les pharmaciens figurent parmi les professionnels de santé les plus à la pointe du numérique. Leur Ordre compte 200 collaborateurs pour gérer quelque 70 000 pharmaciens inscrits. Philippe Coatanea, membre du bureau de son conseil national, détaille pour mind Health comment l’institution intègre le digital dans sa pratique et les perspectives de l’essor des solutions connectées.

Outre le DP, quels outils numériques l’Ordre a-t-il développé pour accompagner les pharmaciens ?

L’institution a pris un virage numérique de deux façons. D’abord au travers du livre “vert” sur la pharmacie connectée publié en novembre dernier, destiné à permettre aux pharmaciens de prendre toute leur place dans un nouvel environnement de déploiement de nouvelles technologies : engagement sur les services innovants aux patients, renforcement de la coordination, maîtrise des données et des algorithmes...

Ensuite, en interne, nous dématérialisons de façon progressive tous les échanges entre l’Ordre et les pharmaciens inscrits. Un extranet leur est accessible pour les démarches administratives : gérer le tableau d’inscription, obtenir des duplicata de documents... Nous avons été capables dans le même temps de générer une plateforme numérique sur laquelle les pharmaciens expérimentant la vaccination antigrippale saisissent leurs

Il vous reste 1494 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Philippe Coatanea (Ordre national des pharmaciens) : “Le pharmacien a une légitimité à pouvoir collecter des données”