Pharma et DM  >  Dossiers  >  Comment les fabricants de dispositifs médicaux intègrent les enjeux de cybersécurité

Comment les fabricants de dispositifs médicaux intègrent les enjeux de cybersécurité



Les normes entourant la cybersécurité des dispositifs médicaux sont, sur le papier, assez strictes en France. La réalité laisse toutefois apercevoir des applications des règles plutôt variées et des exigences qui ne semblent pas toujours intégrées à temps aux produits. La cybersécurité est-elle suffisamment prise au sérieux par les fabricants de dispositifs médicaux et leurs clients ? Quelles sont les bonnes pratiques en la matière ? mind Health a interrogé les fabricants de DM connectés Voluntis, Ad Scientiam et Ambulis, ainsi que l’association Ocssimore et le cabinet de conseil EY.

La santé est un secteur vulnérable en matière de cybersécurité. Selon un rapport de la société de conseil informatique Wipro, 41 % des failles repérées dans le monde ciblaient l’industrie de la santé, contre 30 % en 2016. Ce sont en outre les données personnelles qui sont les plus recherchées et, parmi elles, les données de santé. “La valeur commerciale des données de santé est en hausse constante et nous prévoyons donc que ce secteur deviendra parmi les plus à risque en matière de cybersécurité”, indique Loïc Chabanier, associé chez EY. En parallèle, les dispositifs médicaux digitaux se multiplient. Selon le cabinet d'analyses Markets & Markets, le marché des DM connectés à l’hôpital pourrait représenter au global 64,43 milliards de dollars en 2023, cont

[1443 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Health

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Health

Abonnez-vous