Financeurs et acteurs publics  >  Entretiens  >  Fabrice Benharroche (Aon France) : "Il faut un recul suffisant pour estimer le bénéfice des services liés au digital"

Fabrice Benharroche (Aon France) : "Il faut un recul suffisant pour estimer le bénéfice des services liés au digital"



La filiale française du courtier en assurances Aon propose des solutions autour du digital pour ses clients. Dans le domaine de la santé, Fabrice Benharroche, directeur du département Prévoyance et santé collective d’Aon France, détaille les projets en cours.

Comment est organisée l’activité Santé d’Aon en France ?

Les équipes Commerce et Broking du département Santé et Prévoyance d’Aon interviennent en tant que conseil et gestionnaire auprès des clients corporate. Il regroupe un peu plus de 150 collaborateurs en front et en back-office. Le core business est résolument grand compte. Nous avons un positionnement volontariste sur ce segment sur lequel nous avons le plus de capacités et valeurs ajoutées en conseil et en accompagnement. Nous intervenons essentiellement dans la mise en oeuvre de solutions sur-mesure et nos solutions standards sont pilotées par notre département Affinitaire.

Quels sont les sujets prépondérants pour votre activité ?

Ces dernières années, deux sujets nous ont prioritairement occupés et ont porté notre croissance (de 1

[1176 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Health

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Health

Abonnez-vous