Pharma et DM  >  Dossiers  >  Sérialisation du médicament : les enjeux numériques à résoudre avant février 2019

Sérialisation du médicament : les enjeux numériques à résoudre avant février 2019



A moins d’un an de l’entrée en application de la sérialisation du médicament en Europe, les industriels de la pharmacie poursuivent leurs investissements. mind Health revient sur les grandes étapes des projets à mener dans les prochains mois.

Le sujet agite l’industrie pharmaceutique depuis plusieurs années. La mise en place des différentes réglementations mondiales sur la sérialisation du médicament implique des investissements de la part des laboratoires  pharmaceutiques afin de doter les étuis de numéros uniques permettant un suivi sur la chaîne de distribution. Dans l’Union européenne, la publication de la directive sur les médicaments falsifiés en 2011 a marqué une première étape avant celle des actes délégués en 2016 précisant les modalités de mise en place et donnant trois ans à l’ensemble des acteurs pour s’y conformer. Ainsi, au 9 février 2019, en arrivant sur le marché européen, les médicaments concernés devront disposer d’un numéro unique pour leur suivi. “Quand une société ne travaille que pour le marché européen, cette réglementation implique d’imprimer un numéro de série unique sur chaque étui, appliquer un dispositif de tamper evident (ndlr, système anti-effraction des étuis) et communiquer tous les numéros de série à la base de données européenne&rdqu

[1607 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Health

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Health

Abonnez-vous