Services de santé  >  Dossiers  >  Cliniques privées : comment s'organise l'innovation dans les grands groupes ?

Cliniques privées : comment s'organise l'innovation dans les grands groupes ?



Depuis quelques années, les grands groupes de cliniques privées cherchent à mieux organiser leurs innovations et à développer davantage de services numériques à destination des patients et des médecins. Fidélisation, image de marque, réduction des coûts… A quels enjeux l’innovation numérique doit-elle répondre ? Comment s’organisent les groupes ? Avec qui travaillent-ils ? Quels sont les projets portés ? Vivalto, Elsan et Ramsay Générale de Santé détaillent leur stratégie.

En pleine restructuration et concentration depuis 2015, les grands groupes de cliniques privées font face à un enjeu d’image. Si leurs établissements sont bien connus des populations alentour, les groupes dans leur ensemble sont encore peu visibles. “Quand il y a concentration, il faut prévoir une émergence des marques et une nécessité de se différencier”, observe Caroline Desaegher, directrice de la communication de Ramsay Générale de Santé, également en charge de la fondation et son incubateur Prevent2care lab (lire encadré). Et la réponse semble se trouver dans l’innovation, particulièrement le numérique. “En décembre 2017, nous recensions 340 hôpitaux et cliniques privés qui ont bénéficié du soutien financier d’Hôpital Numérique, soit près d’un établissement privé sur trois. Au total, 44 % des projets retenus et financés par le programme Hôpital Numérique émanent d’hôpitaux et cliniques privés”, indique Lamine Gharbi, président de la Fédération

[1581 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Health

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Health

Abonnez-vous