Services de santé  >  Etudes de cas  >  Après un an d’expérimentation, Mes médicaments chez moi de La Poste passe à l’industrialisation

Après un an d’expérimentation, Mes médicaments chez moi de La Poste passe à l’industrialisation



La Poste poursuit sa diversification dans le secteur de la santé. Une application mobile, un site Internet, un système de paiement mobile combiné au réseau de facteurs, le service de livraison de médicaments à domicile sort de la phase d’expérimentation. L’année 2018 devrait consister à son industrialisation, pour un lancement national en 2019.

Avec un peu plus de 22 000 pharmacies d’officine sur le territoire nationale, le maillage en France est d’environ 33 officines pour 100 000 habitants, selon les chiffres de l’Ordre national des pharmaciens. Selon l’organisation professionnelle, “97 % de la population métropolitaine vit à moins de 10 minutes en voiture d’une officine”. Pourtant, “54 % des Français sont intéressés par la livraison des médicaments à domicile et 62 % par l’envoi des ordonnances par Internet”, affirme Guillaume Bosc, responsable Projets innovants Silver économie à la direction des Services de la silver économie de La Poste. Il est également fondateur de Mes médicaments chez moi, service de livraison de médicaments à domicile. Arrivé dans le groupe en 2013 en tant que responsable des ventes pour les régions Auvergne et Limousin, il p

Il vous reste 1272 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Après un an d’expérimentation, Mes médicaments chez moi de La Poste passe à l’industrialisation