Financeurs et acteurs publics  >  Entretiens  >  Bertrand Rondepierre (rapporteur de la mission Villani) : “Le plus urgent est de rendre le système de santé plus accueillant à l’innovation”

Bertrand Rondepierre (rapporteur de la mission Villani) : “Le plus urgent est de rendre le système de santé plus accueillant à l’innovation”



Bertrand Rondepierre, ingénieur en armement de formation, était en charge du volet santé de la mission Villani sur l’intelligence artificielle, qui a publié son rapport ce jeudi 29 mars. Pour mind Health, il décrypte les principaux enjeux soulevés par ce rapport, en grande partie autour des données de santé.

Comment la mission s’est-elle déroulée ?

J’ai rejoint la mission en tant que spécialiste de l’intelligence artificielle (IA). La lettre de mission demandait d’établir les prémisses d’une stratégie nationale sur l’IA en général, en ayant à l’esprit qu’elle n’accroisse pas les inégalités mais bénéficie au plus grand nombre. Nous avons commencé à la mi-septembre 2017 à mener une série d’auditions groupées. De septembre à décembre, 250 personnes ont ainsi été auditionnées par groupe de 10 à 15 personnes autour de thèmes génériques, comme le transfert de technologies, et plus sectoriels comme la santé, le droit, la défense et la sécurité. A partir de décembre, nous avons commencé les rencontres de façon particulière. J’ai notamment échangé avec le groupe de travail maths-médecine de l'académie de médecine organisé par le professeur Bernard Nordlinger, auxquel participent notamment les chercheurs Emmanuel Bacry et

[1549 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Health

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Health

Abonnez-vous